Dans son édition de ce jeudi 22/09, notre consœur de L'Avenir revient sur le calvaire des riverains de la rue Axhelière qui doivent supporter la présence de squatteurs (une trentaine) du genre "nuisibles".

Quatre ans déjà au moins que cette situation perdure sans aucune amélioration. Des policiers qui font ce qu'ils peuvent, et des autorités communales qui semblent aux abonnés absents. Quatre ans, c'est long, très, trop long pour ceux subissent quotidiennement cette situation.

Pour plusieurs membres du groupe Facebook "Si tu es un vrai hutois, tu..." qui commentent la situation, le propriétaire (bien connu)  ne fait rien et reste sourd aux différentes demandes. Il se contente de payer les taxes communales sur ses biens inoccupés. Une spéculation immobilière ???

Difficile de comprendre pourquoi la Ville n'utilise pas tous les moyens disponibles pour résoudre ce problème :  passage très régulier d'un agent constatateur environnement pour les infractions sur la voie publique, passage de l'équipe "Urbanisme" pour vérifier la conformité des lieux à la location, passage des pompiers pour la sécurité "gaz", et ce de manière rapprochée.

Bref l'artillerie lourde plutôt qu'un gros doigt et l'aveu de l'impuissance d'un pouvoir public.