Poursuivons la découverte de l'extrait du plan cadastral de P.C.Popp de 1865.

cadastretanneurs.jpeg
Quartier des Tanneurs en 1865

Le quartier des Tanneurs dont le patron était St.Crepin. La ville comptait pour André Chapelle 8 à 10 tanneries soit 140 fosses. On relève que le quartier en compte 7 auxquelles il faut ajouter une distillerie, une brasserie, une fabrique de colle forte et deux moulins. Celui situé rue "Mathet" (à l'endroit actuel de l'aire de livraisons du CHRH) concassait des cailloux pour les faïenceries d'Andenne. 

L'odeur due à ce regroupement de tanneries, ajoutée à celles des bras du Hoyoux, égout à ciel ouvert, devait sérieusement piquer au nez...

En 1872, la première cité ouvrière due aux Hospices civils sera construite dans la ruelle de la Basse, rectifiée pour devenir la rue Léopold II, ainsi que dans la rue du Haut chêne qui deviendra à l'endroit de la cité la rue de la Reine (IN Les rues de Huy 1910-2010). Plans d'Emile Vierset-Godin.

La rue Stanislas deviendra la rue St.Domitien. On comprend pourquoi la rue Pont Palais portait le nom de "pont" enjambant un bras du Hoyoux.

Le square St.Remy fut créé en 1874 sur proposition de M. Delloye-Matthieu. En 1865, il est toujours traversé par le Hoyoux/égout. Le moulin à grains de Valentin Trokay (qui sera rasé en 1963) n'est pas encore repris sur ce plan.