Une des quatre merveilles de Huy, monument classé par un Arrêté royal du 1er octobre 1933 et figurant dans la liste du patrimoine exceptionnel de Wallonie, le Bassinia répondait à l'origine à un besoin de la population en eau de ménage. C'est tout naturellement que cette fontaine publique a pris place sur le "Marchiet" ou "in foro" puisque c'était là également que les décisions des échevins étaient appliquées devant un perron qui semble avoir été érigé à la fin du XIIe siècle (1185-1202) et détruit en 1532, puis un pilori.

A lire "Histoire d'une ville médiévale" de Chantal du Ry.

Le Bassinia sera dérobé,

par les troupes espagnoles, épaulées par des corps armés liégeois, lors de leur reprise de la cité en 1595. La ville déboursa alors d’importantes sommes pour récupérer les statues et le bassin de bronze qui faisaient sa fierté. À l’occasion de la réédification de la fontaine, elle fit ajouter l’effigie d’un sonneur, le Cwèrneû, le guetteur chargé de donner l’alarme. La fontaine, qui devait ainsi inviter à la vigilance, resta l’objet de soins attentifs. Source

Les Hutois désespèrent de revoir leur fontaine sur la Grand'Place.

Cette fontaine monumentale qui date de 1406 a fait l'objet d'interminables discussions sur sa restauration depuis son démontage en 2009. La Ville a finalement opté pour une remise à l'identique. Le budget a été voté: environ 340 000 euros subsidiés en grande partie par la Région Wallonne qui vient donc d'accorder son feu vert. Source

Cette fontaine est composée d'un bassin en bronze pourvu de quatre cracheurs en mufles de lion et d'un élément central composé de 4 tourelles crénelées. Entre ces tourelles on trouve quatre statuettes en ronde-bosse et surmontant le tout une statuette du "Cwèrneû" (le guetteur de la ville) placée en 1597 et réalisée par le fondeur Rock Clocqman de Dinant pour l'achat d'un certain «Guillaume le Cornu» pour la somme de 42 florins, d'après les archives de la Ville. Le tout entouré d'un bassin en pierre de taille datant de 1735 avec ses quatre pilastres portant un dais de ferronnerie de style rocaille avec feuilles d'eau et rosace de tôle de Gabriel Levasseur et surmonté de l'aigle bicéphale du XVIIe s. (IN "Le patrimoine monumental de la Belgique" tome 15). En effet, jusqu'en 1795, la principauté de Liège dépendait du St. Empire romain germanique. Les bacs et support en pierre ont été restaurés à l'identique en 1881. Source

On notera également que le maître plombier Jean Boret a travaillé sur la fontaine en 1725. Les Boret étaient une famille de maitres plombiers de Huy au XVIIIe siècle. Joseph Boret a d'ailleurs travaillé avec le plombier Galand sur le nouvel hôtel de ville, rebâti à partir de 1765. Source

.

bassinia.jpg
Le Bassinia

Elle était alimentée jusqu'en 1967 par une source située dans les parkings des usines Thiry, rue Ste. Catherine. Cette pompe est couverte par un édicule en moellons calcaires sur une base octogonale. L'espace clôturé fait l'objet de fouilles de la Région wallonne.

bassinia06.jpg

Le Bassinia

"Le patrimoine monumental de la Belgique" tome 15

SteCatherine.jpg
Ste.Catherine

Les commentaires sur ces statuettes sont issus du livre de Chantal du Ry "Histoire d'une ville médiévale à travers ses légendes et ses monuments" .

Ste. Catherine est présente car c'est dans ce quartier moyennâgeux que se trouve la source alimentant le Bassinia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

StDomitien.jpg
St. Domitien

St. Domitien porte un calice et un livre.

Il s'agit du premier patron de la ville. Mort à Paris en 558 et inhumé à la Collégiale de Huy qui lui est consacrée ainsi qu'à Notre-Dame.

Sa châsse, attribuée à Godefroid de Huy, se trouve à la Collégiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

StMengold.jpg
St.Mengold

St. Mengold est le second patron de Huy, au XIIe siècle.

Il s'agit de Mengold de Klingston, devenu comte de Huy en épousant Gisèle de Huy. Son palais se trouvait " En Gravière" sur les bords du Hoyoux.

L'église St. Mengold a été érigée au XIIIe siècle sur l'emplacement de l'ancien oratoire des saints Timothée-et-Symphorien.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ansfrid.jpg
Ansfrid

Ansfrid est le dernier comte de Huy. Il dut rétrocéder son comté à l'empereur en 985.

Il mourut à Utrecht en 1010.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

licwerveu.jpg
li Cwèrneû

Li Cwèrneû était le guetteur de la ville, le guetteur du beffroi. Il était également concierge et sonneur de cloches.

L'instrument qu'il utilise est une "corne". Il s'agissait donc du corneur et non du trompette de la ville dont le statut était différent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Bassinia est actuellement entreposé au Musée communal.