Aller à la recherche

Blog citoyen d'un journaliste hutois

lundi 25 juillet 2016

Le Hoyoux à marée basse (suite)

Ce dimanche 24 juillet, le bras droit du Hoyoux qui longe la rue Ste. Catherine et la rue des Tanneurs méritait le nom de "grand cloaque de Huy".

Pour mémoire, l'entretien du Hoyoux relève de la Direction des Cours d’eau non navigables de la Région wallonne qui : "Gère de manière intégrée des cours d’eau non navigables tout particulièrement au niveau de la protection des biens et des personnes en relation avec le débit solide (sédiments) et le débit liquide (inondations sécheresses) des rivières dans le respect des habitats aquatiques".(sic)

hoyouxtan01.jpg
Le Hoyoux, le 24 juillet 2016
hoyouxtan02.jpg
Le Hoyoux, le 24 juillet 2016
hoyouxtan03.jpg
Le Hoyoux, le 24 juillet 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dimanche 29 mai 2016

Le Hoyoux à marée basse

Afin de contrôler les crues du Hoyoux, rivière capricieuse s'il en est, suite aux otages de ces derniers jours, les services communaux ont fermé les vannes du barrage-déversoir situé en aval du pont de Chinet.

Ce qui donne ces images peu ragoutantes du Hoyoux à "marée basse". L'entretien du Hoyoux relève de la Direction des Cours d’eau non navigables de la Région wallonne qui : "Gère de manière intégrée des cours d’eau non navigables tout particulièrement au niveau de la protection des biens et des personnes en relation avec le débit solide (sédiments) et le débit liquide (inondations sécheresses) des rivières dans le respect des habitats aquatiques".(sic)

La taille des arbustes qui poussent dans les murs des berges, la quantité d'alluvions, les immondices (merci aux inciviques) jonchant le lit de la rivière témoignent hélas d'un manque d'entretien depuis un temps certain.

hoyoux01.jpg
Le Hoyoux derrière le CHRH
hoyoux02.jpg
Le Hoyoux au début de la rue des Tanneurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les remarquables ponts datant de la fin du XVIIIe siècle sont hélas défigurés par des conduites disgracieuses.

mardi 3 mai 2016

CHRH et charroi

Il est loin le temps de la clinique Reine Astrid aux 6 étages et aux 4 étages de blocs opératoires et de la maternité.

Le temps de l'insertion dans un quartier hautement industriel est bien fini. Que de chemin parcouru !

Et à propos de chemin, il convient de remarquer la décision du Centre Hospitalier Régional Hutois d'utiliser les voiries étroites d'un des plus vieux quartiers de la Ville pour son approvisionnement.

En effet, le CHRH a choisi d'utiliser pour le charroi des camions de livraisons les rues des Trois-Ponts, Mottet et des Tanneurs, demandant même la mise en interdiction de stationnement (quelque peu injustifiée au vu de la circulation des camions même avec des voitures stationnées) de la rue Mottet, au détriment du poste de garde de médecine générale.

La rue Mottet ainsi que la rue des Tanneurs ont été complètement rénovées suite aux travaux d'égouttage récents.

Las, la noria de camions qui assure la rotation permanente des stocks du CHRH (ainsi que les camions-grue nécessaires aux travaux) a déjà porté un coup à cette réfection de la voirie rue des Tanneurs.

Le mur de soutènement de la berge droite du Hoyoux a bougé, et des riverains signalent même une augmentation de cet affaissement

tanneurscharroi01.jpg tanneurscharroi02.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile de dire si toute la hauteur du mur est touchée ou seule la partie supérieure. Une dalle de parement en pierre bleue d'une dizaine de centimètres d'épaisseur est complètement fendue.