Aller à la recherche

Blog citoyen d'un journaliste hutois

Mot-clé - piste cyclable

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 29 avril 2016

Piste cyclable et agents constatateurs

La Ville de Huy a engagé des agents constatateurs chargés de sanctionner les usagers en défaut de stationnement.

Avec plus ou moins de zèle selon les défauts de stationnement par ailleurs.

Nos confrères de lavenir.net relatent ainsi, le 25/04/2016, la mésaventure des automobilistes qui ont stationné à gauche du parking de la place St.Séverin, sur la soi-disant piste cyclable.

Le commissaire Jaumotte de la police locale a de suite réagi : «la signalisation verticale a été retirée», et il a directement annoncé qu’il allait rappeler la décision du conseil communal aux agents constatateurs. Et que les automobilistes qui ont été verbalisés verraient la sanction annulée.

Las, il semble que les automobilistes devront finalement bien s'acquitter de l'amende. Source

Or, le commissaire Jaumotte a évidemment raison et pas uniquement par rapport au signal D7.

En effet, pour qu'une piste cyclable soit réglementaire et donc interdite au stationnement, il faut une des deux conditions suivantes pour le Code de la Route :

  • soit un panneau D7,
  • soit deux bandes latérales discontinues de part et d'autre de la piste cyclable. Cf. Arrêté royal du 01/12/1975 portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l'usage de la voie publique. (MB 09.12.1975).
pistecyclable01.jpg
Signalement d'une piste cyclable

Il n'y a en l'espèce aucun marquage d'une bande discontinue, ni de panneau D7.

pistestseverin01.jpg
 
pistestseverin02.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s'agit donc uniquement d'une bande cyclable suggérée, même si elle est matérialisée au sol par un revêtement différent, qui n'a pas de statut juridique. Une bande cyclable suggérée n'interdit pas par elle-même le stationnement contrairement à une piste cyclable. Or ici, un panneau autorise le stationnement en zone bleue avec le signal E9a.

Les automobilistes qui contesteront le P.V. devraient avoir raison devant le Tribunal de police.

Reste à suggérer une formation rigoureuse au Code de la Route des agents constatateurs. Ceux-ci ont tendance à faire preuve d'une très grande mansuétude à certains endroits pour les voitures ventouses tant décriées par l'ex-bourgmestre, mais doivent forcément "faire du chiffre" pour justifier leur job, là où la police locale peut tenir compte de la réalité du terrain.

lundi 25 avril 2016

Huy à vélo

Dans le cadre de son plan de mobilité locale (PCM) approuvé en mai 2014, la ville de Huy a d'ores et déjà initié un réseau structurant pour faciliter les déplacements à vélo.

Pour un cycliste "utilitaire", le meilleur trajet d'un point A à un point B est le trajet le plus court.

La Ville, dans le cadre de son réseau structurant, a donc très largement usé de la possibilité du "Sens Unique Limité (SUL)" offerte par le Code de la route. Toutes les voiries admissibles, soit celles présentant une largeur de minimum 3.50 m, ont été transformées en SUL.

C1M2.png
 
F19M4.png
 

 

 

 

 

 

On recense donc les rues :

  • Griange,
  • Vankeerbergen,
  • Vierset-Godin,
  • de l'Apleit,
  • des Rôtisseurs,
  • des Augustins,
  • Grégoire-Bodart,
  • Pont des Chaînes,
  • l'Acosse,
  • des Béguines,
  • Chaussée St. Mort,
  • Louis Chainaye,
  • des Vergiers,
  • des Arsins

Liste non-exhaustive

A l'usage, ce réseau est très cohérent, avec des liaisons prioritaires permettant aux cyclistes de se déplacer très facilement. Par ailleurs, hormis aux heures de pointe (de 7h45 à 8h30 et en fin de journée), les voiries sont très calmes.

Il est ainsi possible de traverser la ville du Sud au Nord rapidement, de la Place des Italiens, point d'arrivée dans la Ville (ou de départ) du RAVeL  L126 venant de Ciney, à Tihange, voire plus loin si affinités.

Le cycliste hutois qui connait sa ville ne suivra pas nécessairement les plaques du RAVeL, préférant passer de la rue Ste Catherine à la rue Mottet, puis des Tanneurs, plutôt que suivre le tracé du RAVeL peu sécurisé à cet endroit.

La piste cyclable parallèle à l'avenue des Ardennes est particulièrement judicieuse en terme de sécurité, au départ du rond-point St. Remy, elle est matérialisée par une bande de couleur et le panneau de signalement D7.

D7.pngD7

Un bémol toutefois, les logos cyclistes au sol sont effacés sur la partie la plus "sensible" entre le rond-point St. Remy et la rue des Rôtisseurs ce qui ne permet pas aux nombreux piétons de visualiser ce couloir cyclable.

[édité le 10/05/2016] A noter qu'il n'existe pas de panneau D7 ou de bandes discontinues entre la rue Mounie et la rue des Rôtisseurs. La piste cyclable n'en est donc plus une et devient seulement une bande cyclable suggérée.

Suite par le quai Dautrebande, l'avenue Delchambre (certes le RAVeL y débouche mais il n'existe pas de marquage au sol sur les bandes bétonnées, pas d'autre choix que d'utiliser la voirie principale), l'avenue Godin-Parnajon, la rue Louis Chainaye (à noter que, à partir de là, le marquage au sol est bien visible), la rue des Vergiers.

En fonction de l'endroit où il doit se rendre dans le zoning commercial, arrivé à l'avenue de la Croix-Rouge, il tournera à gauche vers le quai d'Arona ou à droite vers la rue des Bons-Enfants et continuera vers Tihange. Au bout de celle-ci, il pourra encore choisir entre emprunter la rue de la Campagne (vers le Delhaize) ou suivre les panneaux du RAVeL qui débouche aux feux devant la centrale nucléaire.

Le retour sera encore plus simple puisque tout se fera en ligne droite par les anciennes rues de la ville. Tous les marquages au sol sont bien visibles quand ils sont nécessaires.

S'il existe un sens unique limité (SUL) au début de la rue du Haut Chêne vers la rue de la Reine, il n'existe pas de marquage au sol, ni de signal  avertissant de ce SUL  les automobilistes venant de la Rue Mottet ou de la rue des Tanneurs. La rue Mottet n'est pas en SUL pour permettre une circulation sécurisée vers la rue Ste Catherine.

Actuellement, le trajet du Pont Baudouin vers le zoning commercial de Ben-Ahin se fait sur la voirie principale. Une piste RAVeL est en cours de réalisation.

Le passage des ponts vers la rive gauche se fait sur les voiries principales. le PCM dit ceci :

Les ponts sur la Meuse sont des points de passage obligé pour relier certains pôles; ils doivent donc être aménagés en fonction des cyclistes, ce qui ne pose guère de problème, étant donné la largeur des chaussées.

Effectivement, la traversée du pont Baudouin mériterait un aménagement sécurisé.

On notera que le trajet vers Statte et Wanze est possible facilement (à plat) en longeant le bord de Meuse (Quai Batta, rue des Arsins en SUL, RAVeL Meuse), puis en empruntant la route du port de Statte peu fréquentée.

Les gros problèmes récurrents de stationnement des Hutois du centre-ville dans leur quartier, non résolus par les édiles communaux qui ignorent totalement la notion de riverains, peuvent amener ces derniers (qui le peuvent certes et ils sont rares) à privilégier des déplacements en vélo grâce à un plan de mobilité cycliste très intelligemment conçu.

A noter que la Ville offre une prime à l'achat d'un vélo électrique